NOS RESSOURCES MATERIELLES

Notre capacité permet à SOCIR SA de réceptionner des pétroliers de 60.000 tonnes, taille ainsi limitée par la CVM qui exige du tanker une longueur de 200 m et un tirant d’eau de 11,8 m.

Parc Réservoirs de stockage

 

Le laboratoire de chimie

Le laboratoire de Chimie contrôle la qualité de tous les produits (pétrole brut, produits finis, lubrifiants et autres réactifs).
Les produits pétroliers sont analysés suivant les normes nationales et internationales à l’entrée, pendant le stockage et avant l’expédition vers SEP CONGO (ANGO ANGO).

Le laboratoire de Chimie constitue donc une garantie contre la réception des produits hors normes.
En outre, elle oriente la régénération des produits en déterminant les proportions des mélanges et certifie les produits finis.

Pour ce faire, le laboratoire de Chimie de SOCIR dispose d’appareils modernes et pour son évaluation, il participe au concours de corrélation organisé par l’ARA (Association des Raffineurs Africains).

Centrale thermoélectrique

 

La SOCIR SA n’est pas alimentée par le réseau de la société nationale d’électricité (SNEL) et pour couvrir ses besoins en énergie, elle exploite une centrale thermoélectrique de 4500 kVa dont 1000 kVa sont produits par deux groupes électrogènes.

Usine de traitement des eaux

Tout comme pour l’électricité, la SOCIR SA n’est pas dépendante de la REGIDESO ; elle traite elle-même ses eaux.

La SOCIR SA peut donc traiter l’eau à un débit de 50 m3/h. A part le besoin en eau potable, la SOCIR SA a besoin d’eau de refroidissement, d’eau de service et d’eau adoucie traitée de manière à atteindre une qualité appropriée pour la production de la vapeur.

La station de captage d’eau est située à une distance de 2 km au nord de la raffinerie, alimente l’usine et le réseau anti incendie a un débit pouvant atteindre 300 m3/h.

Maintenance et Ingénierie

Pour garantir l’efficience de nombreux et différents équipements, la SOCIR SA fait recours à ses services techniques. Ceux-ci sont organisés par discipline :

  • Le service mécanique intervient avec ses machines-outils, la soudure, les moyens de manutention sur les moteurs diesels, les pompes, les véhicules, les bateaux, les réservoirs, les unîtes de raffinages et toutes autres installations.
  • Le service électrique répond à tous les problèmes électriques et le froid.
  • Le service de génie civil fait de la maçonnerie, de la menuiserie, de la plomberie…
  • L’inspection métallique se charge de contrôler par diverses techniques l’état de conservation, de fonctionnement de tout l’équipement des installations outre que les machines tournantes

Marine

La flotille

La SOCIR SA s’est dotée d’une flottille composée de :

  • 1 pétrolier d’une capacité de 6500 tonnes,
  • 4remorqueurs pousseurs dont 2 de 1500 CV et 2 de 2300CV chacun,
  • 1 barge pour le transport de 100 tonnes de GPL (gaz de pétrole liquéfié),
  • 4 barges de 1500 tonnes chacune

Missions de la flottille :

  • Décharger les tankers qui apportent les produits importés (pétrole brut et produits finis) ;
  • Alléger les tankers à destination d’Ango-Ango pour que leurs cargaisons répondent au tirant d’eau autorisé;
  • Charger à bord des tankers les produits destinés à l’exportation ;
  • Assurer le transport des produits des installations de la SOCIR SA pour les décharger dans le dépôt de SEP CONGO Ango-Ango situé à 130 km en amont de l’embouchure du fleuve Congo.
  • Effectuer les soutages des navires à l’embouchure du fleuve Congo ou en haute mer.

Installations portuaires

 

Les installations portuaires de la SOCIR SA comprennent notamment, un appontement devant accueillir les remorqueurs et les barges à soumettre à l’entretien et une jetée équipée de bras de connexion pour chargement/déchargement.

LA SECURITE

Missions de la sécurité

Les missions de la sécurité : Mission de recherche, mission opérationnelle, mission fonctionnelle et mission de liaison.

Mission de recherche

  • L’analyse des accidents de l’entreprise ;
  • L’analyse des conditions de travail ;
  • L’élaboration de statistiques techniques, tant dans le cadre de l’entreprise que dans le cadre de la branche professionnelle ;
  • L’établissement d’un programme de prévention et d’amélioration des conditions de travail ;
  • La consultation et la tenue à jour d’une documentation technique et réglementaire.
    Cette mission est particulièrement importante car elle constitue la base de l’action du service sécurité et conditions de travail.

Mission opérationelle

Elle s’exerce dans le cadre fixé par la direction et concerne en général les domaines suivants :

  • Vérifications et contrôles pouvant dans certains cas être des missions d’inspection comme le vetting ;
  • Animation et éventuellement organisation des campagnes de sécurité, conférences, colloques, etc. ;
  • Participation à l’enseignement de la sécurité dans la formation continue et l’accueil des nouveaux embauchés ;
  • Interventions directes dans des domaines précis : la lutte contre le feu, la dépollution,…
  • Elaboration des procédures et s’assurer qu’elles sont appliquées

Mission fonctionnelle ou de conseil

  • La collaboration à l’élaboration des projets de réalisation nouvelle, d’extension ou de modification,
  •  La participation à l’analyse des processus de fabrication ou d’entretien : Afin d’établir des consignes de sécurité (conception traditionnelle),
  • Ou mieux, d’intégrer dans le cours des travaux, exactement au moment utile et suivant un ordre rigoureux, les gestes et les moyens de protection (conception ergonomique),
  • La proposition à la direction des consignes de sécurité concernant certains dangers spécifiques tels que l’incendie.

Mission de liaison

Conséquence logique de l’accomplissement des autres missions, elle concerne :

  • L’ensemble des liaisons permanentes ou épisodiques avec les divers services de l’entreprise, les organismes extérieurs de prévention, de secours, de contrôle,
  • En tant que membre du Comité d’hygiène et de sécurité et embellissement, la liaison permanente entre les représentants du personnel et la direction de l’entreprise.